Javascript désactivé. Ce site requiert Javascript pour être affiché correctement.
Les collaborateurs de Turningpoint au service du bien commun: JBR, chef de projet engagé en Zambie

30 Novembre 2020

Les collaborateurs de Turningpoint au service du bien commun: JBR, chef de projet engagé en Zambie

Chaque année, chez Turningpoint, nous choisissons de verser des dons à des organisations choisies par les collaborateurs. Cette année, nous avons aidé une école en Zambie, dans laquelle Jean-Baptiste Rousseau, chef de projet, s'est engagé durant 2 ans.

     

« Il y a plusieurs années, j'ai été volontaire pour le Chikowa Youth Development Center, un centre de formation technique situé au cœur de la brousse en Zambie. Là-bas j'étais directeur et professeur auprès d'une centaine de jeunes issus de milieux très défavorisés. Ce centre a pour vocation de les aider à obtenir un savoir-faire technique reconnu par un diplôme d'état (équivalent CAP à BTS).

 

L'an dernier, le centre souhaitait ouvrir un nouveau cours de cuisine mais manquait malheureusement de fonds. Le don fait par Turningpoint a permis de financer tout l'équipement de cuisine, les tenues de travail et une partie du bâtiment. Depuis peu, la première promotion a pu donc se lancer !

 

Je suis vraiment heureux de continuer à contribuer à cette mission au loin grâce à l'aide de mon entreprise. En effet, je suis convaincu que cette école change la vie de nombreux jeunes. Je me souviendrais toujours du moment où un étudiant, Jimmy, s'émerveillant devant sa première construction s'est mis à crier « Je suis maçon, je suis maçon ! ». Ce jour-là j'ai compris que plus qu'un nouveau savoir-faire, c'était une nouvelle vie qui s'offrait à lui avec la promesse de sortir enfin de la pauvreté extrême.

 

 

Aujourd'hui, je retrouve les valeurs qui m'animent dans mon travail chez Turningpoint : la recherche du meilleur de chacun, le développement des talents des personnes et l'attention à l'humain. Certes on peut penser qu'il y a un grand écart entre l'aide des plus défavorisés en Zambie et l'accompagnement de dirigeants, mais je crois que tout est lié : on ne peut pas construire un monde plus juste sans des leaders engagés et responsables.