Javascript désactivé. Ce site requiert Javascript pour être affiché correctement.

"On ne nait pas leader, on le devient..."

De Gaulle aurait-il été de Gaulle sans l’armistice de la 2nd guerre mondiale ?  Gandhi aurait-il été Gandhi s’il n’avait pas été témoin des violences exercées par l’armée britannique en Inde ?... Comment ces personnes, fragiles et vulnérables, l’un sous-secrétaire d’Etat totalement isolé, quittant Bordeaux en avion, de nuit, pour rejoindre Londres et catalyser la résistance de la France, et l’autre, prêchant pied nu dans le continent indien, une révolution pacifique face à la puissante armée britannique, ont-ils changé le cours de l’histoire ? Comment ont-ils entraîné dans leur sillage, des milliers et des millions de personnes pour réussir un rêve inimaginable ?

Les contextes de crise et d’injustice ont souvent révélé des hommes et des femmes exceptionnels. Ces personnes n’auraient pas changé leur époque sans des convictions fortes, des valeurs ancrées, un regard sur le monde, sur les autres et sur eux-mêmes, qui précédèrent ces engagements publics.

Pour réussir ce rêve inimaginable, pour porter une espérance au-delà des souffrances, elles ont osé prendre un risque personnel, elles ont vécu ce qu’elles demandaient, elles ont résisté avec une détermination sans faille, acceptant leur vulnérabilité et incarnant ainsi la dignité et la liberté de pensée. Elles ont révélé l’idéologie de leurs opposants, elles n’ont rien lâché et l’histoire leur a donné raison.

C’est sans doute cet engagement total et néanmoins intelligent, cette vision audacieuse et néanmoins réaliste, loin des équilibres politiciens et des consensus mous, qui font l’étoffe des leaders et font lever de nombreux autres leaders.

Et moi, qui suis-je face à ces "monuments" d’histoire ? S’il est facile de revendiquer sa normalité pour justifier sa couardise, il est aussi possible de reconnaître la période de crise que nous traversons, où les injustices les plus graves ne sont pas toujours les plus visibles.

S’il est un besoin de notre temps, c’est d’avoir de vrais leaders visionnaires, intelligents, humbles, déterminés, soucieux avant tout du bien commun à long terme. Le leadership ne s’apprend pas, mais il se révèle, il se développe, il s’épanouit. Telle est bien notre vocation : devenir le leader qui sommeille en moi, pour exercer ma mission, avec vision et courage, au service des autres, dans l’entreprise et dans la société.

" Si tu te considères trop petit pour changer le monde, essaye donc de dormir avec un moustique…et vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir... " (proverbe asiatique)

Olivier Pelleau

Olivier Pelleau